J104 Duvet en attendant la fin des trombes d’eau

Le 14 juillet 2016

Bivouac 3 km avant Ráckeve – Bivouac à 3 km de Tass (Bacs-Kiskem) : 29 km

IMG_2714

Toute la matinée il tombe (comme prévu par la météo) des cordes, je reste dans mon duvet et ne sors que quand cela cesse.
Je m’aperçois que j’étais à 3 km d’une petite ville et donc d’un hôtel.
Je trouve une carte de la Hongrie et enfin je me repère.

IMG_2711

Après avoir retrouvé le Danube que je traverse je suis prise d’un malaise comme si j’avais de la fièvre ou une hypoglycémie.
Je fais demi-tour et décide de manger au restaurant d’autant plus qu’ ici c’est très bon marché.
Je retrouve les autrichiens qui ont dormi à l’hôtel et qui insistent lourdement pour que je pédale avec eux, mais ils ne m’intéressent pas…
Je repars donc pédaler à 16 heures sur une piste qui fut autrefois goudronnée et maintenant est pleine de trous puis sur une vraie piste pleine de trous aussi , je suis secouée dans tous les sens.

Les inondations me poursuivent…

IMG_2712

Cette piste suit le Danube et est bordée de petites maisons. Puis j’aboutis dans un champ, je suis bien sur l’EV6, il y a la photo sur mon topo… C’est une piste cyclable ça ?

IMG_2713

Et patatra je tombe…

IMG_2715

J’avais la tête en l’air !

IMG_2716

Je délaisse le champ pour une petite route et trouve un coin de bivouac sympa au bord d’un champ de maïs.
Le vent est violent et plein ouest (dommage je vais plein Sud).
Il fait froid, j’ai perdu presque 30 degrés entre hier et aujourd’hui !
Je vide l’intégralité de mes sacoches pour une grande opération séchage…

Petit coucher de soleil en prime…

IMG_2717

Les chiffres :

Kilométrage : 55,86 km
Dénivelée positive : 94 m
Temps sur le vélo : 4h 29’28’n
Conditions météorologiques : beau temps chaud, une averse, terrible orage la nuit.

Bisous mes suiveurs

Ce contenu a été publié dans Hongrie, Voyage de l'espoir, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à J104 Duvet en attendant la fin des trombes d’eau

  1. Jean-Marie dit :

    Quelle étape! petite, mais dangereuse. Budapest est dans ton dos. De nouvelles aventures t’attendent! C’est un plaisir
    Merci
    JM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *