J127 Deux cols !

Le 6 août 2016

Hôtel Lom – Bivouac après Kozloduy : 64 km

IMG_1303

Grand beau temps très chaud (44 degrés)
Les cyclotouristes autrichiens qui ont dormi au même hôtel que moi doivent être sourds, aveugles et muets : je les salue à l’hôtel, pas de réponse, ils me doublent deux fois, pas de réponse…
Le premier col fait de petits pavés disjoints est terrible, je pousse… Mais je vais à la même vitesse que les autrichiens…

En face la Roumanie : tout plat !

IMG_1301

Puis jolie route en faux plat descendant, je me régale.
Deuxième col sur route cassée, je pédale, et suis heureuse…

IMG_1302

Ville de Kozloduy : terrible…
Je cherche un resto, presque mission impossible, j’interroge la station service : là mais là il n’y a rien…
Barrage de police : pourquoi ce barrage ? La raffinerie ? Non la centrale nucléaire. Ok, pas d’argent pour entretenir les routes mais on surveille les centrales nucléaires.
Retour au village. Le centre ville est désert, d’accord 44 degrés c’est l’heure de la sieste…
Je finis par trouver un bouil bouil où pour le prix d’un grand resto (3€) je mange une délicieuse soupe au poulet et une salade, du genre la crêpe sucrée  » vous avez une tomate ? Vous avez un concombre? » Alors faites moi une salade et pas d’oignons et pas de fromage…
Puis me voici partie à la recherche d’un hôtel, difficile à trouver. Il y en a deux, fermés. Je me tourne vers la municipalité : fermée.
Je trouve un LDL : provision de nourriture et boissons.

Le premier champ fera l’affaire pour mon bivouac, je calfeutre tout en prévision de l’orage…

IMG_1304

Je suis tout à côté de la route mais invisible, sauf du soleil…

IMG_1306

Les chiffres :

Kilométrage : 64,32 km
Dénivelée positive : 315 m
Temps sur le vélo : 5h 09′ 12’´
Conditions météorologiques : grand beau temps très chaud (44°).

Bisous mes suiveurs.

Ce contenu a été publié dans Bulgarie, Voyage de l'espoir, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à J127 Deux cols !

  1. Jean-Marie dit :

    Pas sympas les Autrichiens! Et de bien sales routes. Courage. JM

Répondre à Jean-Marie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *