J19 : boueux…

Mercredi 11 décembre

Tan Yen – Doan Yung
55 km, 5 heures sur le vélo, 230 m de dénivelée positif

Surprise, au moment de partir il pleut, je rentre le linge que j’espérais faire sécher et m´equipe, les écorces sècheront-elles ?

20131211-103807.jpg
La pluie pas trop forte va durer toute la matinée, la boue va m’accompagner toute la journée, beaucoup de circulation, la route est toute cassée et par endroits en travaux…

20131211-104255.jpg

Les motos sont toujours aussi chargées…

20131211-103848.jpgEt les enfants en vélo à la sortie de l’école continuent de m´interpeller gentiment…

20131211-104235.jpg

Question orientation je sais que je dois rester sur la Tl 2 jusque après Doan Yung, donc je ne me fais pas trop de souci, sauf que c’est hyperhabité, que les villes se touchent, que les kilomètres de la carte sont faux, donc en fait je ne sais jamais ou je suis… Alors je demande, je ne parle pas le vietnamien, ils ne parlent ni anglais ni français, ma carte me sert de viaduc car à mon avis ils n’en ont jamais vu et ça les intéresse… Du coup, je la transporte avec moi aussi précieusement que mon passeport, mes cartes bancaires et mon argent…

20131211-104340.jpg

Ce midi resto sympa, un vieux de 86 ans se rappelle un peu de français, on me fait goûter à des espèces de gâteaux qui ressemblent à des lochies épluchés, c’est cuit dans de l’eau bouillante, c’est blanc et dedans comme un grain de sucre de canne parfume à la fleur d’oranger, c’est roulé,non, pas sous les aisselles, dans des mains un peu crasseuses… Je gère mes turista à coup imodium et de spasfon…

Là je crois que ce sont des plantations de thé, Quynh ? Désolée pour l’erreur de ´autre jour, je voulais dire bambou et non roseau. Savez-vous qu’un cyclotouriste s’est fabriqué un vélo en bambou, je l’ai raté de peux comme j’ai raté René à 24 heures près à Puerto Natales en Patagonie, ouf, René et moi nous sommes retrouvés à l’euro élogieux’ A propos de cyclotouristes, la famille Cyclo, vous savez avec la petite Maya, rencontres en Colombie et qui ont fait un petit bolivien, lequel à déjà deux ans, ils seront au festival du vélo à Paris, quant à Pierre Mandoline qui roule maintenant avec Martine en Afrique, ils ont eu un gros problème, attaque de leur tente et vol de toutes leurs affaires, apres un mois de stand by ils sont repartis.

Revenons à cette journée boueuse… À un moment je me trouve sur une super route à quatre voies vide…. Je n’y comprends rien, hélas cela ne dure que quelques kilomètres…

20131211-104459.jpg

Pour photographier une dame qui vend des vêtements très colorés je suis obligée de faire le clown…

20131211-104516.jpg

Pas top les lunettes ? Ce sont des lunettes de moto, elles ont l’avantage de bien protéger… En tous cas elles me permettent de photographier la dame…

20131211-104523.jpg

Je je trouve un hôtel, la dame pas sympa, il faut d’abord que je montre mon visa, j’ai le choix entre une belle chambre sans wifi et une sans fenêtre et qui pue avec la wifi, je choisis quoi ?

Gros avantage il y a un tuyau d’arrosage dehors, je lave vélo et sacoches et maintenant j’ai les pieds tout mouillés…

Bisous tout le monde

Ce contenu a été publié dans Vietnam, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à J19 : boueux…

  1. Roger(s) dit :

    Ah les filles,toujours dans les chiffons…
    par contre c’est pas très beaux, tristoune surtout avec ce temps grisounet..
    Demain ce sera mieux..
    prends soin … comme dab.

  2. René dit :

    Salut Françoise,
    C’est toujours un plaisir de suivre tes aventures, ta pêche d’enfer remonte le moral.
    Sais-tu qu’il y a plus fort que le vélo en bambou, il y a le tandem. J’ai vu cela sur le site de Manu Veyrat, un savoyard qui roule comme toi en vagabonde.
    Va voir sur ce lien:
    http://www.manuveyrat.com/2013/10/21/el-bolson-arg-–-coyhaique-chil/
    Je ne sais pas ce que ça donne au point de vue rigidité, mais pour ne pas avoir de problèmes en route mieux vaut avoir un tandem vagabonde comme celui, magnifique ,que nous avons vu à Eurovélogex.
    Bonne route.
    Bisous
    René

    • Francoise dit :

      Oui, mon vagabonde est magnifique et je peux te dire que vraiment je sens la différence… Sincèrement je pense qu’avec lui j’aurais évite 3 fractures , il est beaucoup plus stable, son centre de gravité est beaucoup plus bas, il me répond au doigt et à l’œil, avec lui j’ai l’impression de surfer même au milieu des trous et des cailloux, il demande peu d’entretien, juste quelques problèmes avec le porte-bagage avant, que j’aime mais qui vraiment est un point de fragilité. Un point faible aussi, un des deux câbles du Roloff est vraiment difficile à remettre, surtout pour moi qui ait des problèmes musculaires. Quant à Patrice qui me l’a fait, vraiment il est le seul à avoir compris mes problèmes et à y avoir apporté la meilleure solution possible. Le bam ou je n’ai pas essayé…
      Bisous

  3. Enzo dit :

    Pfffff… t’es vraiment une douée pour choisir tes saisons toi !!!!!!!!

    Bon, si on part ensemble, c’est moi qui choisirai la destination !!!

    • Francoise dit :

      Non, si on part ensemble c’est au Kadjestan en hiver, paraît-il que les vélos se prennent en glace et qu’il faut y aller au marteau et au chalumeau…
      Kissossssssssssssssssssssssssssssssszz

  4. René dit :

    Encore moi, pour te donner des nouvelles d’Anne-Sophie que tu trouveras sur ce lien au chapitre Carretera Austral 8.
    http://www.vagabondagesaustrals.com/2013/04/
    Fin mars elle était à la Caleta Tortel, c’est pas mal sachant qu’elle est partie le 27 janvier d’Ushuaia.

    • Francoise dit :

      Merci René, je n’ai pas trouvé le chapitre sur la calera Tortel, un de mes plus beaux souvenirs… Je ne sais qui m’a dit que Anne-sophie avait réussi et qu’elle était arrivée à Santiago du Chili, pour ceux qui ne la connaissent pas, je l’ai rencontrée à 8 jours d’Ushuaia, elle était en monocycle et en plein galère avec le vent…
      Bisous

      • René dit :

        descend en bas de l’article il y a 2 photos d’Anne-Sophie

        • Francoise dit :

          Lu, j’ai vu, j’ai rencontré des français au lac Ba Be, ils me prenaient pour une tarée, mais quand je leur ai raconté les plus tarés que moi que j’avais rencontrés, dont Anne-Sophie, tout juste si ils y croyaient… Et tu te rappelles ceux que l’on a rencontrés avec leur charrette en bois de 150 kg ? Nous sommes vraiment de petits joueurs…
          Je retournerai sur ce site sympa.
          Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *