J306, J307 : escale technique à Uyuni

Mercredi 23, jeudi 24 novembre 2011

J’ai trouvé l’hôtel des baroudeurs, nuits en dortoir mais grand patio avec eau et étendage.

Dessalage, entretien du vélo
Le petit chien est mort…

Grande lessive
Courses

La symbolique de la statue suivante n’est ni l’enchaînement des femmes, ni la femme qui se libère, juste la ville d’Uyuni qui récupère son bien, à savoir ce qu’il y a dans ses mines…

Je me renseigne sur un train, celui qui va dans mon sens et passe deux fois par semaine ne prend pas de voyageurs…

Visite du cimetière de trains, quand je demande le musée on rigole… C’est à 4km, donc je me fais mes quatre km à pied (soit 8 aller-retour), il suffit de suivre les rails…

Je prends de l’argent pour payer l’entrée, je rêve, pas d’entrée à payer, c’est juste un dépotoir, là encore les boliviens ont de l’or entre les mains et ne savent pas l’exploiter…

L’endroit est surréaliste, sur près d’un kilomètre, wagons, locomotices enchevêtrées, et au milieu de ce fatras de petites merveilles…

Merveilles en tous genres…

Et pour terminer dans les trains et le surréalisme, une passerelle, deux trains par semaine dans chaque sens…

Mais à Uyuni, dans mon hôtel de baroudeur, deux cyclos, lui espagnol elle ukrainienne. Son boulot préparer des circuits VTT, leur projet : ils ont trois mois, ils vont faire des tronçons de route mythique… Ils sont frais et roses, fraîchement débarqués de la Paz où ils ont descendu la route de la mort, ils s’apprêtent « à faire » ce fameux Sud lipez, ils vont partir tard (pour profiter du petit déjeuner), sont très cools, voyagent très léger, tout informatique, soit ils sont très forts, soit ils n’ont pas pris conscience de la force des éléments ici, soit je suis très faible. Ils partent jambes et bras nus, je leur conseille quand même de se protéger sur le salar, surtout la jolie ukrainienne, et ils vont me passer le topo de ce Sud Lipez, jamais je ne les remercierai assez, ce topo va vraiment m’être très précieux même si le kilométrage est faux, même si il y a quelques erreurs…

Ah oui dernière chose, dans la zone à touristes que des restaurants italiens… Un pizzaiolo est passé par là et leur a tout appris…

Bisous tout le monde

Ce contenu a été publié dans Chili, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à J306, J307 : escale technique à Uyuni

  1. Monica dit :

    De vraies pièces de musée ces locomotives taguées !

  2. Francoise dit :

    C’est complètement dingue ce truc, un truc à voir… J’ai beaucoup aimé…

  3. JEAN DE JONCH dit :

    Attention ! il est interdit de traverser les voies, prendre la passerelle jaune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *