J350 : desierto de Atacama, 10ème attaque du vent, je ne me bats plus, je stoppe, ça commence à devenir lassant mon truc…

Jeudi 5 janvier 2012

Bivouac à la posada à 1km500 de la bifurcation Panam -Taltal – Bivouac au bord de la Panam

Distance parcourue : 57,99 km
Vmoy : 12,4 km/h Vmax : 37,6 km/h
Température : minima : 15°, maxima : 32°
Heures sur le vélo : 4H52’40 »
Départ : 9 heures
Arrivée : vers 15 heures

Nuit correcte grâce aux bouchons dans les oreilles et un somnifère.

6 heures le réveil sonne, il fait encore nuit, non je ne vais quand même pas me lever dans la nuit, je retarde à 6h30. Je me dépêche, le vélo est chargé prêt à partir, reste juste à mettre tente, matelas, duvet.
Ce soir je fais de même.

Je pars, le ciel est couvert, la température extérieure est de 15°, il fait frais.
Il me faudra plusieurs heures et une bonne grimpette pour avoir chaud.

Les 17 premiers km sont horribles, pas de brema et c’est une des heures où ça circule.
Puis arrive une jolie brema, ça va être le bonheur, pas longtemps car le vent se lève, il n’est pas fort mais plein est donc à gauche, je suis morte de trouille, puis il va se calmer puis passer ouest, puis 3/4 face coté droit. Quand je sentirais que c’est trop dangereux je m’arrête, il est 13 heurs 15, j’ai fait 58km, Chanaral ce n’est pas encore pour aujourd’hui.

La route a un peu monté, un peu descendu, beaucoup monté, beaucoup descendu, petit à petit la forme revient.

Les montagnes sont toujours très présentes…

Quand je vois que j’ai encore presque 600 km de panam, désert et vent, je ne sais pas si je ne vais pas m’échapper par le Paso San Francisco, je vais voir… Le choix il est simple : risquer de mourir de faim ou de soif ou écrasée par un camion ou un bus…

Même si en quelques centaines de mètres j’ai gagné 10km…

Ma tente, n’ayant pas trouvé d’abri, joue à la crêpe…

Ca m’énerve de ne pas arriver à avancer comme je le voudrais…

Bisous tout le monde

Ce contenu a été publié dans Chili, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à J350 : desierto de Atacama, 10ème attaque du vent, je ne me bats plus, je stoppe, ça commence à devenir lassant mon truc…

  1. JANODOU dit :

    58 km c’est pas mal non ?
    Courage Françoise, t’es pas dans la course du Paris-Dakar et tu n’es as suspendue à la montre que je sache.
    C’est déjà beaucoup que tu en sois arrivée là et je donnerais beaucoup pour en faire autant !
    Bises à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *