J489 : sublime adieu de la Patagonie…

Pour mon dernier jour la Patagonie s’est sublimée…

Départ à la nuit, la neige auréole de mystère toutes choses…

Déjà la lumière est là…

Eclairant les montagnes…

Le voici il est là, celui que je vais fouler de mes pieds, celui qui va me magnifier…

Celui qui de couleurs va m’illuminer…

Tous nous sommes concentrés…

Et même s’il fait très froid…

Même si nous sommes emmitoufflés…

Le bateau n’en a que faire…

Cap sur le « Perito Moreno »…

Accostage sans histoire…

Adieu, adieu sublime Patagonie…

Enfin, pas tout de suite, pas avant d’avoir foulé le Perito Moreno…

Allez, c’est parti…

Le temps de réaliser une photo carte-postale…

De se pâmer devant un arbre…

Il se rapproche, il se rapproche…

Dernière petite formalité : le chaussage de crampons…

Accompagné d’une petite leçon de cramponnage : attention sous la fine couche de neige se cache de la glace vive…

Ici la main et la voix du guide remplace avantageusement cordes et pioletss…

Partout le danger est là…

Lors de chaque passage esposé, lors de chaque passage raide le guide répond présent…

Les crevasses abondent…

Au grand plaisir de l’abuelacyclofluo qui se jour-là n’est plus cyclo…

Mais reste vigilante…

Comme nous tous…

Ce cheminement dans les crevasses est magique…

C’est sûr les normes de sécurité ne sont pas celles de l’Europe, mais détenons-nous la vérité ???

Ce qui est sûr c’est que la vérité elle est là, dans le sublime…

Le sublime des fois ça tue…

Oui, le sublime peut tuer…

Inutile de tenter de résister…

A l’eau bleutée…

Parfois on lui préfère celle quelque peu ambrée…

Je pleure…

Adieu sublime Patagonie…

A jamais dans mon souvenir…

Besos a todos, bisous à tous…

Ce contenu a été publié dans Argentine, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à J489 : sublime adieu de la Patagonie…

  1. Jean dit :

    Belle apothéose avec des photos de cette Patagonie que l’on ne voit jamais en hiver austral.
    C’était bien l’exploit d’une vie.Encore bravo.
    Jean

    • Francoise dit :

      Merci Jean, je n’ai malheureusement pas pu aller à l’eurovelogex, ma fille et moi fêtant notre anniversaire à ce moment-là. J’ai appris que tu kidnappais Corinne et Enzo alors qu’ils devaient venir chez moi, c’est vrai que je n’étais pas là (encore avec ma fille, une véritable maladie…) Je suis consciente d’avoir accompli un exploit, mais comme ça fait du bien quand on le dit… L’entrée dans l’hiver austral encore une expérience incroyable… Bisous à toi

  2. André dit :

    bjr françoise,
    Ah, enfin. On se disait « ce silence radio » si long ça n’est pas normal…et puis plus de jolies photos à regarder…Tu nous vois regarder « plus belle la vie » ou l’ultipenantieme rediffusion de « Dallas »! La déprime nous guettait. Heureusement « radio free Françoise » reprend ses émissions….et on est toujours là. à bientôt F.
    amitiés. Valérie et André

    • Francoise dit :

      Allo, allo ici radio free Françoise… Les émissions sont parfois difficiles à capter mais jamais ne cesseront… D’autres aventures en préparation… Déprimer dans les Cévennes ?????? Là pas possible… Bisous à tous les deux et j’ai encore le goût de la pomme que j’ai partagée en quatre, un quart par jour… Même que je l’ai fait tomber dans le sable, même que je l’ai raclée pour la manger, pas lavée, traclée, rop précieuse l’eau dans les déserts au-dessus de 4500 mètres…

  3. Mylaine dit :

    Je viens de re – regarder tes photos qui est vrai sont sublimes.
    Drôle de voir cela alors que nous sommes sous la canicule, même aux
    guibertes il y a 35 °.
    A quand ton prochain départ, pour finir ce que tu as commencé, je sens qu’il va y avoir
    quelque chose de captivant prochainement.
    Es tu rentré de ton voyage avec ta fille ?
    Bisous, de quelqu’un qui ne t’oublie pas.

  4. Monica dit :

    Cette Patagonie est vraiment sublime, les glaciers impressionnants, même avec un bon guide, il faut savoir ou l’on pose son pied !… Un moment inoubliable pour toi et que nous avons pu partager, par ce reportage.
    Merci pour cette belle traversée andine aux paysages d’une grande variété, les rencontres, les joies et les difficultés de notre abuelacyclofluo. Tout un programme qui donnera peut-être naissance a un livre ?
    J’aimerai beaucoup avoir ta visite à Paris en octobre.
    Besos l’amie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *