J50 Une belle journée

Le 21 mai 2016

BIvouac près de la piste cyclable, rive droite de la Loire après Muides-sur-Loire au bord du lac de Bordes – Bivouac près des plans d’eau à la sortie d’Orleans : 59 km

img_1050

Ce matin il fait beau, génial et bientôt chaud, très génial, jambes à l’air , encore plus génial et même un peu les bras, super, super génial…
Dans un village une église. Oui, je sais banal. sur le fronton  » liberté, égalité, fraternité » . Une église républicaine, c’est nouveau ça. J’interroge la population qui se fait nombreuse (oui je fais bouchon dans la boulangerie), certains qui vivent là depuis toujours n’ont pas remarqué cette inscription, la boulangère s’en est aperçu il n’y a pas longtemps mais ne sait pas, elle va se renseigner, au fait ça c’était hier…

Voici une incivilité extrêmement dangereuse pour les cyclistes : la piste cyclable est à contresens, pour peu qu’il y ait de la circulation vous vous mettez en danger en déboîtant, le véhicule arrivant en face préférera vous écraser que de percuter le véhicule qui arrive en face de lui. Oui Madame, ce n’est pas parce que vous êtes mignonne et avez une belle voiture que vous  avez tous les droits ! Inquiète la dame d’avoir été prise en flagrant délit d’obstruction de piste cyclable…

img_1055

Aujourd’hui c’était de bonnes températures retrouvées, des jambes qui tournent une merveille, un vent favorable le matin, défavorable l’ après-midi. La cruralgie qui a du mal à partir…

Les paquerettes sourient, en revanche  mon projet de faire un saut à Paris tombe à l’eau à l’eau faute de train à des horaires convenables et pas de TER sur Paris, ils vous renvoient sur une gare TGV au milieu de nulle part et très longue attente entre les deux… Bref c’est la SNCF…

img_1045

Deux rencontres géniales : une dame au supermarché et Claude qui pédale sur un vélo pourrave en se déhanchant. Claude vient de perdre en quelques jours son père et sa sœur, elle aussi a préféré le vélo aux antidépresseurs, elle est anesthésiste, tout de suite le courant passe… Nous discutons longtemps sur le pont Georges V dont la majorité des orléanais ignorent le nom, peut-être parce que la mairie a omis de l’inscrire…

Les paysages sont agréables

img_1046

La Loire toujours présente

img_1052

Avec d’un côté de beaux bâtiments : ici une petite chapelle hélas désaffectée

img_1044

Là le château de la Pie (rivière qui ne se remplit que quand la Loire est en crue) devenu mairie.

img_1043

De l’autre côté les industries et leurs source d’énergie…

img_1053

Bien sûr je me perds au milieu des nombreux plans d’eau où en ce samedi soir les orléanais profitent de cette douce soirée de printemps, tous font du feu. Il y a la famille libanaise qui fait cuire des mets probablement délicieux, les martiniquais qui mettent leur musique à fond, et les autres. L’atmosphère partout est à la joie, si j’osais je me ferais inviter…
L’heure tourne et moi je tourne au milieu de ces lacs.
Il est 20 heures je trouve un bout d’herbe au bord d’un champ. Quelques vélomoteurs m’inquiètent, surtout un qui passe et repasse. Une voiture s’arrête au bout du champ et son occupant m’observe, enfin elle repart.
Allez tout va bien aller.

img_1049

Il pleut, je suis ravie, les brigands ne sortent pas sous la pluie… L’orage est de plus en plus fort, je suis ravie, je risque peu, je suis derrière la jetée de la Loire…

Les chiffres :

Kilométrage : 59,20 km
Dénivelée positive : 190 m
Temps sur le vélo : 4h 50′ 27’´
Conditions météorologiques :beau le matin, gris l’après-midi, orage en soirée, températures agréables.

Bisous mes suiveurs

Ce contenu a été publié dans France, Voyage de l'espoir, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *