J63 Un peu de mathématiques

Le 3 juin 2016

Bivouac à côté du cimetière à Etrepigny – Hôtel formule 1 à Besançon : 48 km

img_1133

Aujourd’hui fut :

Du bon et du mauvais comme d’habitude :
Le mal : je me réveille dans une piscine bordée d’un champ de boue, à peine veux-je m’en extirper qu’il se met à tomber des trombes d’eau, je patiente. Je mets mon pantalon imperméable pour charger mon vélo vu qu’il y a des herbes presque aussi grandes qu’un arbre et que ça mouille 😬
Le Doubs n’est pas doux, il est furieux. Après un matin pluvieux, ça se calme un peu l’après-midi.

A gauche le canal, à droite le Doubs

img_1128

Les usines désaffectées sont nombreuses. Vu mon expérience de l’année passée, je pense que ce sont d’anciennes usines de pipes.

img_1129

Un chateau évadé de la Loire !

img_1127

Un tunel pour les bateaux mais douche à l’arrivée, quant aux vélos ils montent et ils descendent, la douche, elle, est permanente…

img_1130

Qu’y a-t-il donc derrière ces morceaux de bois ? Comme d’habitude celui qui trouve la bonne réponse a le droit de pédaler une journée avec moi…

img_1132

Ici ils sont sportifs !

img_1134

Je rencontre des Suisses. Ils me recommandent un magasin de vélo, miracle : plus compétent tu meurs ! Il vérifie mon Rohloff déréglé par l’incompétent de Nevers (connu de tous les vélocistes du coin), il me montre bien comment changer la roue arrière avec mon Roloff, il vérifie que celui-ci n’est pas déréglé, il arrange mon frein avant. J’ai maintenant un vélo tout nickel chrome. Je n’ai plus peur de rien.

Je réserve une nuit dans un hôtel formule 1. Je passe deux heures à le chercher et à monter les 1000 collines de Besançon.
À chaque fois que je demande mon chemin on m’invite, je réfute. Je veux étaler toutes mes affaires pour les faire sécher. Je veux faire de la lessive. Et bien franchement j’ai eu tort, car étaler toutes ses affaires dans une chambre d’un formule 1 c’est mission impossible, je me retors le dos en essayant d’extirper une sacoche coincée derrière mon vélo qui est dans la chambre…. De toute façon il fait froid et rien ne séchera cette nuit… La douche est dans le couloir et la faune qui peuple cet établissement est pour le moins curieuse…. Mais le voyage c’est ça aussi !
Je retrouve la canadienne et son chien, mon ufologue, comme d’habitude je les croyais devant et ils sont derrière !

Les chiffres :

Kilométrage : 47,53 km
Dénivelée positive : 90 m
Temps sur le vélo : 4h
Conditions météorologiques : pluie

Pour le cyclotouriste ++-= ? + bien sûr ! Bisous mes suiveurs

 

Ce contenu a été publié dans France, Voyage de l'espoir, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *