J94 J95 J96 La Slovaquie m’envoûte

Les 4, 5 et. 6 juillet 2016

IMG_2551Bratislava sa capitale témoigne de son riche passé et de ses perspectives d’avenir et m’accueille comme il se doit !

IMG_2549

Ses (très rares) pistes cyclables sont vertes !


IMG_2550Ici se côtoient styles architecturaux allant du rude soviétique au baroque en passant par le moderne.

IMG_2562

Le regard ne sait où se poser.

IMG_2568


IMG_2579IMG_2578 Ici se côtoient touristes du monde entier.
Ici se côtoient la vieille ville historique, les quartiers d’affaires, les maisons résidentielles, la banlieue plus pauvre un peu négligée mais dont les couleurs égaient le quotidien.
Et bien sûr le Danube se faufile au milieu de tout cet imbroglio…

Et la cyclo ?

IMG_2554

Elle commence par manger, obsession de tous les cyclos. Elle tombe sur un Tunisien qui parle français et qui embauche un palestinien sans papier qu’il déclare libanais.
Au fait toujours pas de frontière… Comment ils font pour ouvrir ou fermer les frontières aux migrants ?
Puis démarches habituelles lors de l’arrivée dans un nouveau pays
– Délestage de tout ce qui n’a pas servi depuis 3 mois y compris matériel de cuisine
Achat de guide et dictionnaire, on me refile un dictionnaire français-tchèque , d’autres me font remarquer qu’ici on parle Slovaque… L’indépendance de la Slovaquie n’a été obtenue qu’en 1993, dictionnaire changé. Achat de guide, sans mon problème de cruralgie je changerai mon programme et passerais plus de temps dans ce petit pays magique dont les montagnes et les églises en bois me tendent les bras… Me manque la jambe…
Recherche désespérée de bâton, la marche est difficile. Dans l’hypermoderne centre commercial tout est comme souvent axé sur l’apparat : vêtements rutilants, ça brille de tous les côtés, je me croirais au Chili…
Quant à une béquille pas dans les pharmacies, je finis par accoster une dame qui marche en béquilles, elle me dit les avoir achetées dans un magasin dans une clinique, je note tous les renseignements, la ligne de tram, etc…
Recherche d’hôtel sur internet et en vrai car il est assez pourri et bien caché, mais rencontre d’une professeur de français qui parle… français… Et ne connaît pas l’hôtel, nous sommes à 50 m…
Tour en vélo dans la vieille ville, l’avantage du GPS c’est qu’il vous fait visiter…

Le lendemain clinique fermée pour cause de jour férié (début des vacances catholiques), oui parce qu’ici on est catholique me précise -t-on. Et les malades on les a mis à la rue ? Sourire gêné en coin…
J’ai vu une enseigne Décathlon, je le cherche à pied mais c’est qu’il est encore 15 km plus loin, je dois faire un changement de tram à bus, beaucoup d’aide…
A Décathlon ils ont bâtons mais pas d’embout, j’espère que la balle de tennis fera l’affaire…

IMG_2563

Achat de matelas mousse et ceinture lombaire pour mon dos et autres bricoles, bref je me suis délestée de 1kg 800 et me suis rechargée de 2 kg sans compter la sorcière pour laquelle j’ai craquée mais que je vais me renvoyer d’ici quelques jours…
Retour en bus sur l’autoroute que je ne paie pas, pas le temps de prendre un ticket… Courses en vue des trois jours où je risque de trouver rien ou pas grand chose.
Recherche d’un hôtel pour la nuit suivante et puis pour celle d’après, excentré l’hôtel mais en vélo ce n’est pas un problème, l’hôtel trop génial…
Le soir difficile recherche d’un resto, tout est fermé, j’aboutis dans un chinois, j’ai failli boire l’eau des poissons… Explications sur demande…
Ce jour visite cool et  flânerie, le château dont l’histoire est complexe est incontournable.

IMG_2567

Je regrette presque de le visiter  jusqu’à ce que je sois éblouie par ses lignes d’une pureté et d’une clarté à nulle autre pareillle…

IMG_2569

L’église bleue est bleue…

IMG_2561

Mais autour c’est une symphonie de vert : le vert du sabot

IMG_2573 Le vert de la poubelle IMG_2574

Le vert de Vagabonde bien sûr…

IMG_2575

Le vert des plantes…

IMG_2576

Quant à l’église bleue, bleue elle est, bleue elle restera, même dedans…

IMG_2572

Et puis à Bratislava on s’amuse aussi !

IMG_2583

Je m’offre même un bar à musique où le musicien me chante  » Ne me quitte pas » de Jacques Brel et me met en contact avec un australien qui va aussi à la mer Noire et qui fait 50 km par jour et qui bivouaque aussi, non, pas un cyclo, un kayakiste…
J’ai un problème avec mon frein arrière, un des patins touche, en attendant j’ai une touche avec le musicien (chut) et ne revient pas (le patin) pas le musicien), je bricole tout de manière aléatoire et quand j’arrive chez le réparateur il me dit que tout est ok , qu’il ne peut faire mieux…
Les rencontres ? Magiques, de la vieille dame à la béquille aux jeunes qui me guident dans les transports en commun, le kayakiste, le clou du spectacle : le musicien, géant..

Ces trois jours en chiffres :

Lundi 4 juillet 2016 :
Vélo : 28 km
Mardi 5 juillet 2916 :
Vélo : 7 km
A pied : 15 km
Mercredi 6 juillet 2916 :
Vélo : 19 km
A pied : un peu
Marches : des milliers
Litres de bière : j’ose pas dire
Verres de vin : 2, vraiment bon, style Saumur
Calories : des milliards
Le bonheur, quand on aime on ne compte pas…

Au revoir Bratislava, je t’ai aimée, ton calme, ta vie, tes contrastes, les 3 jours que tu m’as offerts…

Bisous à mes suiveurs, c’est pareil quand on aime on compte pas…

Ce contenu a été publié dans Slovaquie, Voyage de l'espoir, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à J94 J95 J96 La Slovaquie m’envoûte

  1. Jean-Marie dit :

    Ah! Bratislava!!! Je l’ai traversé 2 fois au cours de mes périples. Que de souvenirs!
    Et peut-être encore cet été si je repars, je risque de passer par là.
    Mais ceci est une autre histoire. Il faudra surveiller mon blog vers la fin Mai.
    Courage pour la suite.
    JM

Répondre à Francoise Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *