Nouvelles breves : lundi 23 avril 2012

Bonjour a tous

Je suis a Cochrane

Je suis toujours en difficulte… Cette nuit j’ai pose ma tente a la bifurcation qui mene au Paso Roballos et acces a la ruta 40 en Argentina, si j’avais eu suffisamment de nourriture je ‘y engageais… Je ne me sens pas bien sur cette carretra austral, depuis 2 jours une piste execrable pour moi  : gravier, cailloux, tole ondulee et meme du poussage-torture… Si je vous dis que j’ai un super ciel bleu que plus bleu tu meurs, vous allez me tuer, mais voila ca caille, je suis obligee de me couvrir et donc je transpire et donc quand je n’ai pas de source de chaleur j’a un probleme de vetements mouilles…

Les jeunes (guide de montagne et accompagnateurs en VTT qui connaissent bien la carretera austral) qui ont repare mon porte-bagages et avec qui j’ai bien discute me conseillent un bon compromis : aller jusque Caleta Tortel puis revenir en arriere et passer en Argentine par le Paso Roballos.

Je viens de discuter a nouveau longuement avec la dame qui tient le cybercafe et qui connait bien la Patagonie, climat, conditions de circulation et incontournables touristiques…

Alors voila mon projet : demain repos , j’ai trouve comme une petite maison ou je peux cuisiner et surtout faire du feu… Puis je vais a Caleta Tortel, 4 ou 5 jours, la un jour de visite car ca vaut le coup, puis retour con el dedo (du stop) sur la carretera austral que je suis jusque Villa O’Higgins, puis retour con el dedo ou bus selon ce que je trouve jusqu’a la bifurcation pour le paso Roballos puis la ruta 40. La dame m’a rassure sur les conditions de circulation pour aller a Ushuaia par la ruta 40 en Argentine donc j’arrete ma course contre la montre qui me mine…

Pour les articles au jour le jour et les photos et les reponses a vos encouragements il faudra patienter, je ne peux touT faire

Bisous a tous et continuez a m’encourager, j’en ai besoin

Je viens de lire tous vos commentaires, ils me rechauffent le coeur, merci, merci beaucoup

Ce contenu a été publié dans Chili, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Nouvelles breves : lundi 23 avril 2012

  1. JANODOU dit :

    C’est vrai Françoise que tu réalises un exploit extraordinaire à gérer les articles et les réponses à ces encouragements. C’est un travail de titan que de faire tout en une journée et en plus la lessive et tout, et tout.
    C’est une autre journée qui commence après celle du vélo. Chacun se doute de tout ça mais ne le vit pas. Chapeau bas et toi depuis plus d’un an !
    Je suis actuellement à Buga, superbe ville colombienne que je n’ai pas envie de quitter et de plus je suis depuis 2 jours dans une auberge espagnole on ne peut plus sympathique tenue par une Anglaise et où se cotoie la terre entière.
    Extraordinaire ! Pourvu que ça dure !
    Courage à toi Françoise, je sais que tu touches au but et je suis à côté de toi dans ces moments pas faciles. Tu as connu pire, alors ADELANTE.
    Que vaya bien y besos

  2. Bonjour Françoise!
    Merci pour vos conseils sur notre blog. Je vois que la carretera austral demeure fidèle à sa réputation de route parmi les plus dures pour les cyclotoursites. Comme vous si les conditions s’averent trop penibles nous passerons surement cote argentin par la Ruta 40. Vous avez en tout cas tout notre soutien et tous nos encouragements pour la suite du periple, en esperant que la neige et l’hiver n’arrivent pas trop tot. Suerte!

  3. André dit :

    bonjour F,
    ça y est tu viens de mettre 1 nouveau plan à jour et je suis content pour toi, c’est bon signe car ça signifie que tu vas contourner l’adversité au lieu de t’y casser les dents. Effectivement l’idée de rejoindre la route 40 est surement la bonne. Un plan d’attaque c’est bien, mais 1 programme avec horaire trop contraignant ça devient intenable dans l’adversité climatique. Le climat est correct et alors tu te « tapes » des GRANDES journées de pédale qui t’avanceront bien, le climat est execrable et tu attends au chaud dans ta coquille que ça se tasse en dormant, buvant et mangeant pour repartir gonflée à bloc à la 1ere éclaircie. C’est ce qu’il y a de bien dans la retraite: on n’est pas à 1 jour pres; on a la vie devant nous. Bien sûr l’hiver austral,sa neige et son blizzard sont 1 obstacle conséquent, mais tu ne dois pas y laisser la peau. Avance et ADAPTE toi à la situation sans chercher à la prévoir. Je sens bien que dans quelques semaines, ou dans quelques mois (si tu dois un peu « hiverner »), à vélo, à pied ou à ski de rando, tu vas y arriver à Ushuaia. Ce but tu vas l’atteindre. Les modalités et l’horaire…tu les verras bien à mesure…Avance « pépere » (si j’ose dire), profite de ce pays fantastique et ne te soucie pas du reste. TU VAS Y ARRIVER, c’est comme si c’etait fait. grosse bise. André

  4. Monica dit :

    Bonjour Francoise,
    Je guettais les nouvelles ! Me voilà rassurée sur la poursuite de ta route. Piano, piano, Les conseils des pros. sur place vont t’éviter de te jeter dans la gueule du loup. Ton projet est certainement plus raisonnable. Repose-toi le temps nécessaire, c’est indispensable. Je te suis et pense très fort à toi.
    Bises

  5. Mylaine dit :

    Comme les autres, je te soutiens moralement.
    Nous aussi on a eu de la neige hier et cette nuit, et aussi très froid les 3 jours
    avant.
    Repare toi si je peux me permettre et physiquement et moralement, tu
    n’es plus à quelques jours près, alors, « inchall la » je ne sais pas comment cà s’ecrit
    l’important n’est pas là.
    Courage et bisous bisous bisous……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *