Disparue ? Pas completement…

Bonjour a tous

Voila je suis vivante…

C’etait quand meme difficile vu que la zone est desertique et qu’une etape d’Enzo c’est deux etapes pour moi… A cela vous rajoutez les blessures (un orteil casse ou retourne, j’ai bute contre une pierre scellee dans le sol en cherchant des pierres pour amarrer ma tente car le vent soufflait tres fort), l’intoxication alimentaire qui m’a cognee trois jours, le seul point internet a la frontiere qui etait en panne, et puis monter un velo de 80 kg (avec eau et nourriture pour 10 jours) a 4700 pour une qui pesait plus que 40 (parce que maintenant c’est moins…) c’est tres dur…, la fermeture eclair de la tente qui a lache (tout d’ailleurs lache… apres le sud Lipez et le desert d’Atacama je rejoins une grande ville au Chili pour le matos car c’est tres penible…), le givre qui me tombe sur la tete le matin, l’heure que je passe arqueboutee sur la tente parce que j’essuie un grain… Bin c’est dur… Un jour je n’ai rencontre qu’une seule voiture ( le max ca a ete trois), ouf c’etait des francais ils m’ont donne eau et pain, j’ai rencontre d’autres francais qui m’ont aidee a reparer mon velo (mal mais j’ai trouve l’erreur) et donne eau, pain tomate, avocat, pomme, orange, qu’il etait bon l’avocat… Ai rencontre des espagnols qui m’ont donne orange et sucettes (et photographiee pour une agence de voyages…) , pas pratiques les sucettes en velo et deux autrichiens qui m’ont donne de l’eau et voila , c’est tout… Les rares personnes rencontrees et les rares hameaux rencontres m’ont tous aidee… Et puis moi dans les pistes souvent je pousse car je n’ai pas de force musculaire…

Et pour le tel, tout decharge, et cote chilien, deux heures d’electricite par jour… Et quand j’a pu tel j’ai envoye un SMS a ma fille, mais il n’est pas passe…

Quand meme c’etait chouette, la terre entiere pour moi seule… Revoir un volcan en eruption c’est chouette, dormir a cote des flamands roses et d’un immense volcan, traverser un salar ou tu es seule c’est inquietant mais tres tres chouette… Un bivouac a 4700 et cette nuit j’ai dormi dans une grotte… Chouette aussi…

La je suis a Llica au bord du salar de Uyuni, recueillie par une famille qui me soigne, me nourrit et m’a prete des vetements pour laver les miens (j’etais devenue une staue de sel…), m’a fait chauffe de l’eau pour que je me lave, suis une parfaite petite bolivienne avec meme le chapeau, et enfin un peu feminine avec le joli pull rose.

Je m’apprete a traverser la moitie du salar de Uyuni demain, l’autre moitie le jour suivant ou apres si je decide de rester un jour dans l’ile, je suis pas fatiguee mais extenuee…, a Uyuni je me repose plusieurs jours avant le Sud Lipez… La pluie n’est annoncee que pour Janvier, alors j’ai un peu de temps…

Voila tres dur mais tres chouette, merci Enzo, j’ai quand meme reussi a me perdre, j’ai fait le tour du salar de Surire dans l’autre sens 8 Conseil des carabineri qui ont jamais mis le pied sur un velo…), tres beau… 4km de sable ou tu pousses dans la descente… Et un petit chemin de montagne pierreux et portage entre Tres Cruces et Llica…

Merci a tous de vous etre inquietes pour moi, mais je suis du genre coriace… Tres faible mais coriace…

Bisous a tous et encore merci

Ce contenu a été publié dans Bolivie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

21 réponses à Disparue ? Pas completement…

  1. Cyril dit :

    Et bien dis donc que d’aventures. Nous voilà rassurés.
    Bisous, et encore bravo pour tes exploits.

  2. Marie-Do dit :

    contente de te savoir toujours en vie, on était prêt à lancer un avis de recherche Marie l’avait préparé en Espagnol, Jean l’avait traduit aussi en Anglais et mis ses enfants au top des nouvelles technologies sur le coup…bon il est un peu tard pour téléphoner aux parents mais des demain matin je les rassures car ils sont bien inquiets. A l’avenir donne nous un peu plus de détails sur ton itinéraire prévu et une date approximative à laquelle on lance le « P.G.H.M » Gros bisous.

  3. Francoise dit :

    Y a pas de PGHM ici, il n’y a rien, l’apres-midi je faisais tres gaffe de ne pas tomber car je savais que je rencontrerai personne avant le lendemain, je sais qu’avec un bras casse je peux m’en sortir seule, avec une jambe, j’ai mis au point mon systeme de defense, recuperer le duvet et la toile de tente, m’y engoufrer pour passer la nuit car ici il gele tres fort, recuperer aussi ma frontale pour signaler ma presence et l’eau pour boire, donc pas de souci, j’ai la vie cramponnee au corps, bisous et pour l’itineraire Enzo l’avait… Et le temps multiplie par 3 le temps normal… Bisous

  4. Julien dit :

    Bonjour,

    Nous avons été contacté par votre nièce Cécile. Nous sommes bien content – également – d’avoir de vos nouvelles.

    Nous connaissons ces zones car y vendons des séjours (nous sommes à Buenos Aires et Santiago), et pour bien les connaître, au nom de toute l’équipe – qui a lu ce post – toutes nos félicitations car nous sommes bluffés par votre exploit !

    Bonne continuation !

    Julien

    • Francoise dit :

      Merci, merci, je reprends vie, grace a la famille bolivienne… Ce fut dur, mais si grandiose, et puis chercher au fond de soi-meme loin, tres loin procure aussi du plaisir…

    • Francoise dit :

      Merci Julien, là je viens de traverser le Sud Lipez Uyuni Allota puis toutes les lagunes les déserts, j’en ai bavé un max… Pourquoi vous n’organisez pas des traversées avec chameaux ? A mon avis ce serait plus adapté… amitiés

  5. Jacques dit :

    Comme dirait notre mère: « tu nous la copiera sur des feuilles de choux »: on était entrain de mettre en place un plan A, et Jean avait déjà répertorié tous les contacts pour le plan B de recherches actives… Allez, sans rancune, mais essaie à l’avenir d’éviter de nous mettre dans l’inquiétude à ce point: prévisions d’itinéraires plus précis et délai prévisible sans news. Noter que (encore une découverte de Jean) le DL a parlé de toi le 31/10, mais dans édition locale: http://www.ledauphine.com/…/en-velo-de-caracas-a-ush.. et je n’ai pas réussi à obtenir l’article complet.
    Bises du frangin

  6. Enzo dit :

    Excellent !

    Maintenant, il ne me reste plus qu’à essayé de te remettre l’itinéraire du Sud Lipez dans le bon ordre… heu, je te préviens, c’est environ deux fois plus dur que ce que tu viens de faire (et encore, je dis ça, mais moi je l’avais fait en 4×4). D’ailleurs rien ne t’oblige à le faire car le Paso Sico (entre San Pedro et Salta) t’offrira les mêmes paysages… sans les touristes qui polluent de plus en plus le sud Lipez.

    Au fait, tu es descendue jusqu’à Putre à vélo ou tu as réussi à faire du stop ?

    Dommage pour la traversée du salar de Coïpassa, tu n’auras pas eu l’occasion de viser entre les deux cornes et d’apercevoir le fameux arbre (à moins que).

    N’oublie pas de nettoyer ton vélo à grande eau pour enlever le sel !
    Il y a des « car-wash » à Uyuni.

    Pour la traversée du salar, à mon avis tu n’arriveras peut-être pas à la Isla Inkahuasi en un jour (81 km depuis Llica). Tu sais, cette île remplie de touristes où il vendent même des hamburgers…
    Alors tu peux peut-être faire la traversée en trois étapes vu qu’il y a une île vierge de tout touriste entre les deux.

    Ensuite, de Inkahuasi à Uyni, il reste 99 km.
    Important !!! Les 20 derniers kilomètres qui longe le salar sont infâmes (taule ondulée). Dès que tu peux, tu fais du « hors piste » en prenant la partie droite de la route. Tu verras, là ça roule tout seul.

    A Uyuni, les hôtels n’ont pas toujours de l’eau chaude (voir rarement). J’en connais un barato avec bonne douche chaude. Il se trouve sur la place centrale (celle ou il y a un kiosque). A ta droite, au milieu de la place. J’ai oublié son nom, tout ce que je peux te dire c’est qu’il y a deux entrées. Une qui donne sur un petit magasin et l’autre à gauche du petit magasin. (Il servent aussi les petit-dej). Il y a des perroquets dans la cour arrière de l’hôtel (ça peut t’aider à trouver).

    Que te vaya bien Gamina !

    • Francoise dit :

      Bon là il y a décalage, je confirme, ce que je viens de faire c’est pas pour les cyclos… Les touristes ils étaient pris en otage par le blocage de la route Uyuni-La Paz… Un buen suerte je te dis un buen suerte… Sauf que des fois j’en aurais aimé un peu plus de touristes (pour les sucettes…) Besos, alors ça y est, tu es au Pérou ou tu gères à distance ?

    • Francoise dit :

      Bin sans le savoir j’ai fait tout comme tu as dit… J’ai du lire dans tes pensées… Sauf pour les perroquets, j’évite, le troisième jour de mon voyage il y en a un qui a mangé ma chaussure… La gamina t’envoie mille besos

  7. Monica dit :

    Ouf ! Quel soulagement !
    Bravo pour tes exploits, mais les jours passant, nous nous sommes bien paniqués.
    Heureusement Enzo nous a rassuré sur ton itinéraire.
    Tu as possédé la terre entière pour toi, que tu as du te régaler dans cet univers.
    Laisse-toi un peu chouchouter par ta famille d’accueil.
    Plein de bisous d’encouragement.

  8. ARDUIN-BOREL Mylaine dit :

    Moi, j’ai juste demander , à Isa, de tes nouvelles, mais elle était comme tout le monde.
    Elle m’a juste dit que tu avais du te trouver un coin de paradis sans internet.
    Mais aujourd’hui elle doit être elle aussi rassurée. Moi également.
    Reprend des forces, puisque tu as trouvé une gentille famille d’accueil çà existe encore.
    Je vais lire ton autre message, et faire dodo, dans un vrai lit, et au chaud.
    Bisous de la seule Guibertine qui te suis.

  9. JANODOU dit :

    C’est super Françoise de te retrouver par forcément en grande forme mais bien gonflée pour le suite de ton parcours !
    Et quel parcours jusqu’à San Pedro de Atacama à en croire les multiples lectures que tu as du faire comme tous ceux attirés par ce bout de planète !
    C’est superrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !
    Prends soin de toi Soeur Courage
    Mille baisers

    • Francoise dit :

      La soeur courage elle a réussi et elle est super contente, mais entre nous c’est pas un chemin à bicyclettes, même pas à ânes vu qu’il n’y a pas un brin d’herbe… Un chameau peut-être ? Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *