J10 : le clou du spectacle, je pleure… ou Las Torres del Paine…

Oui, un tel cadeau du ciel, je vous l’offre délicatement…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je quitte mon auberge à baroudeurs, non sans avoir auparavant appris le conditionnel passé « habriamos podido dormir mas », ce sont les argentines de mon dortoir qui ont prévu le même treck que moi qui m’apprennent à conjuguer les verbes, ceci en attendant le bus qui a une demi-heure de retard…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Long trajet en bus de 2h30

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et vous voyez quoi là-bas ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après avoir roulé longtemps dans la Pampa nous empruntons une piste qui se rétrécit de plus en plus pour atteindre l’entrée du parc.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après avoir payé l’entrée nous sommes enfermés dans une pièce où nous écoutons sagement les règles, nous signons même un formulaire nous engageant à les respecter, ici nous sommes au Chili et avec la CONAF on ne rigole pas… Mais la montagne est si belle, ce serait dommage de l’abîmer…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis nous prenons un minibus pour atteindre l’hôtel-refuge de Torres par ce qui ressemble plus à un chemin qu’une piste. Alors voilà cette fois-ci j’ai bien pris la carte, je me fais réexpliquer tout, notamment l’horaire de retour, 19 h30, il est 10h45, ils prévoient 4-h4h30 de montée, un peu moins pour redescendre, ça devrait passer sans courir…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAu début le chemin est large
OLYMPUS DIGITAL CAMERAIl convient de suivre les consignes, voilà pour ceux qui savent lire…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAVoilà pour les autres…

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe chemin est bien entretenu (pas aussi bien que les chemins argentins quand même)…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et les chiliennes ne rechignent pas à la tâche…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Déjà la vallée s’éloigne…

OLYMPUS DIGITAL CAMERALes trekkeurs s’éparpillent peu à peu…

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe chemin s’élève tranquillement…

OLYMPUS DIGITAL CAMERASe rapprochant lentement de la montagne…

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe regard parfois ne sait où se porter…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPour l’instant pas de difficulté majeure…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPour sortir du rio

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des marches…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPour traverser les rios des ponts ou des passerelles…
Le premier bouge beaucoup…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAInterdiction de monter à plus de 2…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAMoi, qu’ils soient chiliens ou péruviens je n’aime pas les ponts…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAJ’aime pas les ponts…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’aime pas les ponts…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’aime pas les ponts…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’aime pas les ponts…OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’aime pas les ponts…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’aime pas les ponts…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’aime pas les ponts…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’aime pas les ponts…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’aime pas les ponts…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’aime pas les ponts…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’aime pas les ponts…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’aime pas les ponts…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’aime pas les ponts…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’aime pas les ponts… Pour un peu je me croirais dans les rios des montagnes belges où j’ai essayé sans succès de noyer Enzo…

Ouf il n’y a pas que passerelles dans ce chemin, il y a aussi du beau…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Du beau…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOù qu’ils soient les chevaux patagoniens sont très fiers…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’atteinds le campamiento chilénien, je ne m’accorde pas de pause, ma technique c’est lentement et sûrement, c’est comme cela que je distance tous ceux qui étaient dans le même bus que moi et que je mets une heure dans la vue aux jeunes argentines… Fière la cyclo, fière…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je pénètre alors dans une forêt étrange…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAJe suis seule… Parfois surgit… Non pas un lutin, une cascade…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Parfois les arbres poussent n’importe comment…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ils peuvent être puissants…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A moitié morts, à moitié vivants…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Se déplacer par deux…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous envôuter…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Même morts les arbres imposent le respect…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et quand telles deux sentinelles ils gardent les lieux vous vous faites tout petit…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et c’est parfois timidement qu’ils essaient de vous barrer la route…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et gentiement qu’ils vous font une haie…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’aime me perdre dans leur désordre…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et celui qui d’un dernier effort retient sa branche, il n’est pas chou ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De tronc emmêlé l’arbre sait me séduire…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sa lutte acharnée pour survivre m’émeut…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il soutient la main du trekkeur qui jour après jour le polit…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vient un jour où il baisse sa garde…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Si frêle, si frêle…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un jour il mourra…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ceux qui n’aiment pas les arbres se disent « ouf il est mort, enfin la cyclo va arrêter son délire »… Et bien non,..OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et puis, il y a l’arbre qui voudrait être pont…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’était l’arbre, si fragile et si puissant…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais derrière la forêt il y a la montagne…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Belle…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Belle…

OLYMPUS DIGITAL CAMERABelle…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je photographie beaucoup ? Oui mais comme je n’ai pas de bâtons j’ai mon appareil à la main alors j’en profite…
J’arrive au dernier campamiento, là ça va grimper dur durant environ une heure…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vais bientôt sortir de la forêt, je les entends vos milliers de ouf…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le chemin s’engage le long d’une moraine glacière…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La montée est rude…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Parfois le chemin est vertigineux… Et le plus souvent sableux ou gravillonneux, mes chaussures de trail ont une accroche d’enfer…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La remontée de la moraine est longue et harassante…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sa traversée se fait au milieu de blocs de taille variable…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Très très grands des fois les blocs…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je sens que l’objectif est bientôt atteint, déjà les larmes me montent aux yeux…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAUn dernier effort… Comme la plupart des trekkeurs je quitte la trace, escalade les blocs au péril de ma vie, les voilà, elles sont là : las Torres del Paine… Plus heureuse que moi tu meurs…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je crois bien n’avoir jamais rien vu d’aussi beau…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vous l’offre de nouveau…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Eugenia et Belen me rejoignent une heure plus tard…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La descente sera longue, très longue, je ne rate pas le bus, retour sans problème, harassée mais si, si heureuse… Bisous out le monde…

Ce contenu a été publié dans Chili, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à J10 : le clou du spectacle, je pleure… ou Las Torres del Paine…

  1. Enzo dit :

     » J’aime pas les ponts, j’aime pas les ponts, j’aime pas les ponts…  »

    Pfffff cela valait bien la peine que je t’emmène t’entrainer dans les Ardennes !!!!!!

    🙂

  2. françois dit :

    Il suffit que je laisse un commentaire sur l’article précédent et j’ai mes photos des Torres.
    En plus, tu es allé les voir par le même itinéraire que moi.
    Tes arbres, tes ponts, tes rochers : je les reconnais et cela fait encore un grand moment d’émotion.

    Je t’embrasse

    François

  3. Mylaine dit :

    Si tu n’aimes pas les ponts marche dans l’eau, mais tu auras les pieds mouillés.
    Nous on est sous la neige et le vent. Toujours aussi beau ce que tu nous montre.
    BISOUS.

  4. JANODOU dit :

    La poésie est dans la Nature et sous ta plume aussi.
    Besos Hermana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *