J128 Journée épouvantable

Le  7 août 2016

Bivouac après Kozloduy – Bivouac après Ostrov : 53 km, 450 m de dénivelée positive.

IMG_1308

Le matin je suis malade : nausées pas bien. Mon bivouac n’étant pas idyllique je n’ai d’autre choix que de partir.
Ça monte.
Et parfois ça descend et mon frein arrière gauche est toujours défaillant.
Il fait très chaud (44 degrés). Je domine le Danube.

IMG_1309

Les vignes se parent de château !

IMG_1310

A Mizia je me trompe, rate je pense une belle partie et m’offre trois montées supplémentaires. Régulièrement le Danube et sa plaine roumaine me font un pied de nez…

IMG_1307

Je continue à être malade. Je n’arrive à manger que deux prunes cueillies sur un arbre.
Une tentative de repos allongée à l’ombre n’est d’aucun effet.
Les villages traversés sont pauvres. Aucun hôtel, il ne faut pas rêver.
La dernière montée à 15 % dans la sortie d’Ostrov où je pousse en plein soleil m’achève.
La première zone de bivouac (pas terrible à côté d’une éolienne) fait l’affaire.

IMG_0569

Je me sens très mal. Je vomis. Monter la tente est difficile. Elle s’envole. Je l’attache au vélo. Après une douche à la gourde (entre deux passages de voitures, le chemin mène à des fermes) et du repos ça va mieux.
Diète, eau et dodo.

IMG_1312

Les chiffres :

Kilométrage : 53,38 km
Dénivelée positive : 447 m
Temps sur le vélo : 5h 08′ 10’´
Conditions météorologiques : grande beauté.ps très chaud (44°).

Bisous mes suiveurs.

Ce contenu a été publié dans Bulgarie, Voyage de l'espoir, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à J128 Journée épouvantable

  1. Jean-Marie dit :

    Ah, oui, une journée de M….. La santé, les freins (attention, j’ai lu un peu avant que tu as dépassé 80km/h) De la folie avec ton chargement!!! Il fait tres chaud dans le secteur, c’est tres continental, et à la même latitude que Bordeaux.

    • Francoise dit :

      J’ai bien diminué ma vitesse puis mon accident au Chili mais mais là j’avais le choix entre freiner et le risque d’éclatement de mon pneu ou ne pas freiner et risque de m’exploser dans un trou, donc entre deux mots j’ai choisi le moindre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *