J96 : je craque, je pleure…

Deux mois presque jour pour jour après m’avoir accueillie, la Nouvelle Zélande m’offre ce qu’elle a de plus beau, je craque, je pleure et ne suis pas la seule…

Nous sommes sur un bateau dans un fjord, les à-pics sont impressionnants, quelque chose de très spécial se dégage de ces lieux, le bateau s’est approché de la falaise, les couleurs de la roche tourbillonnée, la mousse qui s’accroche, l’eau qui jaillit de toute part, je regarde, un homme regarde, nous nous regardons et pleurons tous les deux, trop d’émotion émane de ce lieu…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà, c’était le mardi 16 avril 2013 dans le fjord de Milford Sound en Nouvelle Zélande…

Tout a commencé un jour, un jour où j’ai dû prendre la décision d’arrêter mon voyage car mon amour de mère le commandait, assortie d’une décision de revenir et de le terminer, mais aller si loin pour quelques 800 km n’avait pas de sens… Longtemps, longtemps j’ai hésité sur la suite à donner, reprendre à Caracas et rallier l’Alaska, mais là-bas ce n’est pas Ushuaïa, il y fait moins 42° l’hiver… Faire Paris-Pékin ? Et puis naturellement la Nouvelle Zélande s’est imposée, et qui sait plus loin, encore plus loin. La Nouvelle Zélande était dans le même hémisphère qu’Ushuaïa, pour moi elle était tout près (oui, 3 jours d’avion, deux escales, 12 heures de décalage horaire, le prix du billet d’avion exorbitant…). Mais j’étais tellement dans mon Ushuaïa que je ne pouvais m’investir dans un autre projet, alors je suis partie comme cela… Sans vraiment me renseigner, sans rien préparer, juste avec un vélo, une tente et des vêtements qui tenaient la route, la forme, ce qui est déjà pas mal… Et puis on m’a dit, après ce que tu as fait tout sera plus facile… Oui, mais aussi des fois plus fade…

Dans l’île du nord j’ai souffert de la circulation très intense et de la manière de conduire des new-zélandais. Je suis consciente d’avoir risqué la mort à chaque dépassement, notamment quand il s’agissait d’un camion. J’ai adoré rouler les papates à l’air, oui, ça j’ai aimé… J’ai aimé aussi ma petite route déserte… Je regrette de n’avoir pu profiter des petits coins de paradis faute de réserve de nourriture suffisante, et aussi par peur des crocodiles…

Dans l’île du Sud j’ai retrouvé du calme, du beau, du très beau même, j’ai souffert de la pluie et des chauds-froids. Les steeps, horribles les stepps…

Et là, et là …

Mes photos sont tellement en-dessous de la réalité… Hier pendant plusieurs heures j’ai perdu la carte mémoire… tandis que je cherchais en vain le sommeil et me repassais mon film dans ma tête, un déclic, bing, sous mon matelas, oui, j’étais les fesses en l’aire en train de préparer mon matos pour aller écrire et mettre en ligne tout ça, un « sorry » m’a perturbée, le « sorry » me rapportait le cache de mon appareil-photo perdu le matin… Peut-être eût-il mieux valu que les photos du fjord soient perdues à jamais…

J’ai étudié la carte, j’ai entendu dire que la côte ouest était très belle, que la région des fjords était magnifique… J’ai donc décidé d’y aller. Une question pourtant me hantait : pourquoi n’y-a-t-il pas de route dans cette région ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Si, il y a une route, une seule, sans issue, 240 km aller-retour, sans aucun village, et quelle route…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alors je fais quoi ? 240km égalent pour moi 6 jours si tout va bien, si des trombes d’eau ou un vent furibard ne me clouent pas au sol. Il me faut être autonome en nourriture, pour l’eau, elle ne manque pas là-bas, d’ailleurs il n’y a presque que cela, mais surtout, surtout il y a un tunnel où il n’y a pas de place pour bus et vélo, où la circulation est alternée, et qui monte… Si il n’y avait que cela, en plus des habituelles montées descentes il y a un col à 950 mètre à passer (deux fois vu que la route est sans issue) et d’un côté vu la pente, je sais que cela sera du poussage-torture tout le long.

Alors je réfute, et je fais la parfaite petite touriste : bus, croisière sur le fjord avec lunch à bord, la totale quoi. Ici le tourisme est industrialisé et bien rodé, on peut acheter son voyage la veille. Le bus s’arrête aux points de vue, il vous amène au bateau, vous reprend après et vous laisse à votre hôtel, back-packer ou camping. Le billet d’ailleurs s’achète dans tous ces endroits. Peut-être qu’en pleine saison ça fait abattage de touristes, mais là mon bus est aux trois-quarts vide et, et incroyable mais vrai il fait beau dans cette région où il tombe 7 mètres d’eau par an…

Allez, assez bablaté, il est 8h15, le bus est à l’heure, on embarque…

Premier arrêt : un lac

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Premier ralentissement : des moutons…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Arrêt vaches…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Arrêt touriste ébahie par cette immensité…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Arrêt car de japonais, terribles ceux-là, je n’ose même pas imaginer ce que ce serait en pleine saison…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Arrêt montagne qui se mire…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et oiseau qui rigole…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et la photo carte postale…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petite marche dans la forêt (oui, même ça ils ont prévu…)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Forêt qui vit et qui meurt et rejaillit toujours…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une petite montagne pour changer…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un lac…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Premiers sommets enneigés…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous n’êtes pas sans remarquer le ciel bleu, ici espèce en voie de disparition… Quelques cascades pour la route…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Oui, car nous sommes toujours sur la route Te anau – Milford Sound, à ne rater sous aucun prétexte pour ceux qui voyagent en NZ.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est beau non ? Et Gilles, désolée, ce n’est pas la Suisse, très, très différents, des à-pics partout, de l’eau sous toutes ses formes (vous n’avez pas la mer en Suisse que je sache…), une végétation hors du commun quand il y en a, parce que tous les 10 km des fois ça change… Et des méchantes bébêtes qui attaquent les touristes, il y a en Suisse ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous savez comment je connais la faune ici ? Leurs bruits la nuit, au début de la nuit surtout quand je bivouaque au milieu de nulle part, et puis tous les cadavres sur la route, des milliers d’oiseaux, des milieux de bêtes à poil, tous écrasés par les engins tueurs de ce pays…

Non seulement j’ai regardé le paysage, mais aussi j’ai regardé la route pour savoir si j’avais des regrets de ne pas l’avoir faite en vélo, jusque-là ça va, certes ça monte ça descend, ça monte très fort, mais faisable, en revanche nous sommes dans une vallée extrêmement encaissée, il n’y a pas de soleil et il fait froid.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette route, une des fiertés des new-zélandais est ouverte l’hiver, l’aire de chaînage est impressionnante, les avalanches sont la règle, mais ils ont paraît-il le système prédictif le plus performant du monde… Le tunnel il est vraiment pas top, très cassé, noir, jamais je n’y serai allé en vélo…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il traverse cette montagne

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis descente vertigineuse, ce qui veut dire remontée en poussage-torture, non je ne regrette rien…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Repetite promenade dans la forêt

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est pas mimi celui-là ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vu d’en haut c’est chouette aussi…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De l’eau encore…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et encore une des merveilles de la nature, des rochers sculptés par l’eau et le bois qu’elle charrie, attention, je ne pleure pas encore…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et voilà pourquoi j’ai pleuré, parce qu’ « araignée du matin : chagrin »…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Là je n’ai même pas eu peur…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Que d’eau, que d’eau, et elle arrive où toute cette eau ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans un fjord… Un fjord impressionnant, aux parois très abruptes, il y a 20 000 ans (ou millions d’années, mais il n’y a pas longtemps), lors de la dernière glaciation les glaciers dans leur force sans pitié ont creusé d’étroites vallées, la mer toujours avide s’y est engouffrée… Vous comprenez maintenant pour quoi cette région est dépourvue de route ?

Et il va où le fjord ? Dans la mer de Tasmanie, je vais naviguer sur la mer de Tasmanie…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Allez, on embarque…

On avale à toutes vitesses le délicieux lunch pour happer avec volupté l’air du fjord…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme je le disais mes photos sont en-dessous de la réalité, il faut y rajouter l’émotion intérieure de tous ces coups de pédale avant d’arriver là… J’espère arriver à vous en transmette un soupçon…

Bateau ultraconfortable, comme tout ici…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fjord

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fjord

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fjord

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fjord

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Derrière ces cinq lettres il y a mille choses, je vous laisse le soin d’y mettre ce qu’il vous plait…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fjord

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fjord

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fjord

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fjord

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bon, bien, moi les pierres non seulement elles me parlent mais en plus elles me font pleurer…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’en vois que cela laisse froid, alors passons à autre chose…

Monsieur et Madame Otarie vivent leur vie d’otarie…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bon, je plonge ou je plonge pas ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Moi j’ai assez travaillé comme cela, je me repose…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous ne me voyez pas ? Mais je bosse moi…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Moi j’ai le dos qui me gratte…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous on est des otaries françaises, on fait la grève…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous on est des pingouins courageux, on va à la douche…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fjord

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Glacier

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Poisson

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Oui, parce que les new-zélandais qui ont un certain nombre de points communs avec les chiliens, non seulement ils font une route d’enfer, non seulement ils vous emmènent dans un fjord l’un des plus beaux du monde, non seulement ils vous emmènent voguer sur la mer de Tasmanie ou les gros rouleaux vont vous faire apprécier les eaux calmes du fjord…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais ils vous emmènent dans les profondeurs du fjord… Oui, ils ont construit un truc de dingue qui plonge dans l’eau…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Digne du désert de Dali…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et ce poisson là, il n’a pas la varicelle, c’est une espèce que l’on ne trouve qu’en NZ.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chouette non ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Retournons sur terre, euh sur mer, euh je ne sais plus moi, tout se mélange…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tiens une échappée de Wellington…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fjord

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fjord

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fjord

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fin du voyage, retour sans problème, courses, manger, écriture, tri des photos, mise en ligne, insomnie, perte et retrouvailles de la carte mémoire, préparation du sac-à-dos pour la rando que je ne ferai pas (mauvais temps).

Les chiffres :
240km en bus
Des miles en bateau
4km en vélo (les courses)

Bisous tout le monde

Ce contenu a été publié dans Nouvelle Zélande, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

20 réponses à J96 : je craque, je pleure…

  1. JANODOU dit :

    Quel voyage tu nous offres aujourd’hui Françoise, quel voyage !
    Bravo à toi mi hermana et à bientôt
    Besos, muchos besos

    • Francoise dit :

      A très bientôt mi hermano de corazon, j’ai l’intention d’aller te voir si nos dispos correspondent… On se fera un petit bivouac sur ta pelouse…
      Besossssssssssssssssssssssssssss

  2. FTS dit :

    Quelle beauté,cela fait rêver !j’ aimerais te rejoindre,mais non je pars au boulot….
    Bises

  3. Boisseau Jean-Marc dit :

    Salut Françoise, nous avons eu le plaisir de vous croiser lors d’une rando sur la Terre de Feu où vous étiez avec votre copine rencontrée au Pérou… Nous étions en Argentine pour une virée de 3 mois et nous avons bavardé quelques minutes… Nous sommes of course de retour en France et nous savions que vous partiez en Nouvelle -Zélande. Je viens de lire ‘vos aventures’ et j’en suis resté sur le c… tellement c’est super mais le peu que vous nous aviez raconté était déjà super… Nous vous envoyons un peu de soleil et de chaleur car l’hiver va vous saisir bientôt et vous aurez besoin d’énergie (proportionnelle à la chaleur si j’ai bien compris…)! Bon courage et bonne continuation. Nous essaierons (avant de repartir faire un tour) de vous envoyer quelque encouragement car vous nous aviez dit y être sensible….
    Bises de nous deux
    Jean-Marc et Marguerite

    • Francoise dit :

      Oui, je suis très sensible aux encouragements, merci, merci beaucoup.
      Enfin je m’accepte avec ma force et mes faiblesses…
      Pouvez-vous m’envoyer une photo de vous afin que je vous reconnaisse.
      Oui, le froid, la pluie et le vent m’ont rattrapée, comme pour Ushuaia mais j’y suis arrivée et je suis heureuse, si heureuse.
      Je rentre en France vous amener le soleil que j’ai dans le coeur, je crois que cet hiver il vous a manqué.
      Bises à tous les deux

  4. gyloo dit :

    Magnifique !!!!!!!! J’irai en NZ.
    Ta pleuré Otarie, Bof !
    Titz du Marin Suisse

    • Francoise dit :

      Ca y est, vous avez la mer en suisse ? Y a eu un referendum ? C’est écrit dans le traité de Genève ?
      A part les fjords et les volcans et les forêts, et la conduite à gauche, la NZ c’est un peu la Suisse…
      Bisous marin suisse

  5. OOOOOOOHHHHHHHH !!!!!! La superbe phot carte postale !!!! elle est superbe : j’adore !!! vraiment très réussie !!!!! j’espère que tu feras une expo ou un truc comme ça !!!!
    d’un autre point de vue: j’adore ces champs de vaches et de ….japonais !!!!
    sinon, je crois que t’as bien fais de prendre le bus : le tunnel, la descente à remonter !!!
    et puis visiter Jurassic Park, c’est pas du tout repos !!!! le sfougères géantes , les otaries mutantes, … bref : trop bien !!!!!!

  6. Enzo dit :

    Il est peut-être temps de rentrer à la maison.

    Bien à toi.

    Enzo

  7. FTS dit :

    Mais que c’est beau !!!!!!!!tu nous offres un voyage en NZ extraordinaire.
    Si d’aventure nous y allons un jour,ce sera une impression de déjà vu…
    Et après le NZ???
    Bises

  8. René dit :

    Bonjour Françoise,
    Les dernière nouvelles que j’ai eu d’Anne-Sophie elle était à Punta Arenas et progressait lentement mais gardait le moral. C’est un Anglais encontré à Ushuaia qui m’a dit cela.
    Que compte- tu faire pour la suite de ton voyage en NZ?
    Pour ma part je ne te conseille pas de descendre plus au sud pour faire les Catlins car tu risque d’y avoir très froid. Je les ai faits en plein été, en janvier, et j’ai eu une journée terrible où j’ai fini en hypothermie et dans un triste état.
    Par contre tu peux trouver de meilleures conditions dans le nord de l’île nord où il y a de très belles choses à voir.
    Bien à toi

    • Francoise dit :

      Bin tu vois j’ai été le plus au sud possible et j’y ai eu très froid… Mais je voulais aller au bout… J’ai eu aussi quelques journées difficiles, des fermiers m’ont réanimée, et aussi la dame du musée, même les vaches me disaient que j’étais crazy…
      Là c’est bon je suis dans une « cabin » à Invercargill, il y a un radiateur électrique et je rentre en France.
      Bisous à toi

  9. Professeur Tournesol dit :

    Après l’effort, le réconfort !…Quelle belle récompense bien méritée cette journée dans les fjords après tous les efforts fournis pour arriver jusqu’à ce qui semble être un bout du monde… alors je vous dirais juste: « Carpe Diem »: profitez du temps présent !…

  10. Mylaine dit :

    Eh bien le souffle m’a manqué rien quand regardant tes photos
    sublimes, je comprend pourquoi tu as pleuré « petite âme sensible » malgré tout,
    forte à ses moments difficiles. Je pense bien à toi. Nous nous commençons à sortir
    de l’hiver, qui fut long mais normal.
    A quand de te revoir chez nous ??????
    bisous

  11. FTS dit :

    je continue à te suivre Françoise, mais mes 2 précédents messages semblent ne pas avoir été enregistrés…je te disais que,grâce à ton périple, tes photos nous permettaient d’admirer des coins extraordinaires
    !je vois que tu continues avec la même volonté,ténacité,et joie de vivre!
    Bises.

  12. Sylvie dit :

    waouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
    je peux te dire que j’ai dégusté chacun de tes mots, chacune de tes photos…
    Celle des japonais m’a bien fait rire…
    Que d’émotions…
    Merci merci merci pour ce partage…

    • Francoise dit :

      Tout mon blablabla vient de s’effacer…
      Je disais merci Sylvie, je disais que les japonais aussi me font rire, sauf quand ils arrivent à 50 avec de gros campings car dans une aire de camping sauvage prévue pour randonneurs ou cyclistes…
      Bisous à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *