Vendreci 15 avril 2011 : nouvelles breves

Voila je suis a Popayan, dur dur dur, y avait tout comme promis, la piste dans un etat epouvantable, la pluie, le froid, le brouillard, 50km sans aucune maison, la guerilla, la paramo, les frailejones rabougris, et en prime beaucoup de boue, et ce matin un paysage a tomber par terre, d’ailleurs suis tombee 2 fois mais sans degat, ah oui en prime aussi le derailleur qui est coince, je pense que c’est la boue, et la pluie toute l’apres-midi. demain je reste ici pour laver et reparer mon velo et tenter de faire secher mes affaires, et aussi surprise Popayan est une ville d’une grande beaute. Bisous tout le monde, au fait suis pas morte…

Ce contenu a été publié dans Colombie, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Vendreci 15 avril 2011 : nouvelles breves

  1. Bientôt la frontière. J’avais repéré que Popayan était à voir et tu confirmes donc. Sylvia vaut le détour aussi et c’est dans les parages.
    J’attends de savoir comment tu vas et si tout se déroule comme tu le souhaites.
    A très bientôt Françoise et raconte-nous vite la suite de tes aventures.
    Bises à toi

    • Francoise dit :

      Oué, je vais raconter, ce n’est pas triste… je souffre beaucoup de la pluie, la boue, mais ne suis pas la seule, presque toute la Colombie souffre… C’est quand ton départ ? C’est pour le retour d’expérience… Si il faut que je me grouille ou non… Bisous

  2. Pol et Véro jeuvoyageurs... dit :

    LA CEBICHERIA DE SAN GABRIEL…Pour la pause-midi au départ de TULCAN au coin
    nord-ouest de la place après une partie d’ ECUAVOLLEY, sport pour tous au filet tendu dans le moindre hameau.
    Et le plus beau monument à la gloire des gloires nationales du cyclisme. A comer, a pedalear

  3. Jean dit :

    A Popayan, il y a même un aéroport : tu peux te faire envoyer un dérailleur !

    • Francoise dit :

      Je viens de passer encore 2 heures sur mon velo, j’espère avoir décoincé le dérailleur, il reste très dur pour remonter les pignons de la roue arrière, et ma chaine avait rouillé, il faut dire que je déguste, c’est la faute a El Nino, pluie, pluie, boue, inondations, éboulemenrs, un bus a été emporté dans un débordement de torrent, ce qu’ils appellent une avalanche, l’état d’urgence est décrété dans plusieurs départements. Je vais voir si mon dérailleur ça va comme ça, il n’est pas cassé, juste je crois que la boue l’a coincé, j’ai tout nettoyé, rehuilé, finalement je me demande si le gazoil c’est pas mieux que l’essence (dernier nettoyage à l’essence… )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *