Et ce fut le dernier jour…

Pour le dernier jour de l’abuelacyclofluoturista la Patagonie revêtit ses plus beaux atours

Là jouant sur le bleu

Là avec la lumière

D’eau toujours comblée

L’aabuelacyclofluoturista après un dernier adieu à tous

Après avoir s’être ennivrée de cette glace magique

Sourit à la crevasse qui avec joie accueillit son trépas

Nul ne put la réanimer

Son vélo fut désossé

Son corps fut d’abord rapatrié par bateau

Un premier hommage lui fut rendu par ses amis cyclos français qui, aussi fêlés qu’elle, vont « Al Sur » en plein hiver austral

Puis par avion où elle reçut un autre hommage sous forme de tonnerre d’applaudissements

La fumée acre et étouffante de l’incendie de l’aéroport international de Buenos Aires ne la ressucita pas malgré la course effrénée dans les escaliers avec vélo et bagages et la nuit passée dehors

Elle espère un dernier hommage à l’aéroport Saint Exupery de LYON où elle arrivera le samedi 26 mais 2012 à 11h15 par le vol British Airways n°BA360

Amis lecteurs vous avez cru à cette histoire ?

Moi je connais bien l’abuelacyclofluoturista, elle rentre parce que franchement une séance chez le coiffeur s’impose et rappelez-vous, la coiffeuse de Loja c’était vraiment pas ça…

Bisous tout le monde

Ce contenu a été publié dans Argentine, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

20 réponses à Et ce fut le dernier jour…

  1. brigitte jotté de la touche dit :

    bien jolies toutes ces couleurs de glaciers , superbes !!
    ici à lorient ,,, plage et bains ( 6 aujoudh’ui nécess

  2. brigitte jotté de la touche dit :

    suite …………..nécessaires pour se reposer de la chaleur cuisante ,, mais il fait 30 degré aussi à montréal !
    bravo la superbe montagne sur laquelle tu as franchi tes derniers pas dans cette Amérique du sud,, oul es cailloux fluos et leurs lumiéres laissées ne passeront pas inaperçus !!!
    donnes moi des nouvelles de celui ou celle des tiens qui t’améne à rentrer ;;;
    je vous embrasse tous biens sur ,mais cela tu le sais
    Kénavo !!

  3. Marie dit :

    Je suis contente de voir que tu as pu faire emballer le carton velo et que tu as pu embarquer, sans soucis.
    Pas sur que nous allions tellement plus au sud, on vient de decouvrir que ma jante est deformee, et risque de ne pas tenir encore tres longtemps.
    On se revoit en France avec grand plaisir.
    Ca a vraiment ete un grand moment de te rencontrer!
    Muchos besos!!

    • Francoise dit :

      Je viens de lire la suite de votre voyage, le vent, la neige… En attendant la navette entre les deux aéroports de Buenos Aires j’ai discuté avec une dame qui a vécu 27 ans à Ushuaïa, elle me disait que c’est en ce moment que la lumière est la plus belle, elle me disait que le plus dur ce n’était pas la neige mais le verglas,ils ont beau dégager et saler, il revient, remarque chez moi c’est pareil… eEle me disait que quelques fêlés comme moi se déplaçaient en vélo l’hiver mais qu’ils avaient des pneux spéciaux, plus larges et qu’elle croyait en silicone. Donc les pneus-neige pour vélo ça existe, mais si on ne les trouve qu’arrivé à Ushuaïa, c’est un peu compliqué… Suerte pour la suite de votre voyage. Avez-vous des nouvelles de Jonas et son amie dont j’ai du mal à retenir le nom ?
      Les crêpes, encore un grand moment de mon voyage… Encore merci
      Bisous à tous les deux et ne mangez pas le gato…

  4. FTS dit :

    dernièrs paysages splentides !!
    que j’ aurais aimé être là pour t’ accueillir…mais nous sommes de baptème demain dans le midi et on part ce soir , je râle !!!!!!
    Bon , je reviens mercredi soir chez moi, appelle-moi ou donne moi ton n° de tél.
    Bon retour !je serai très très heureuse de te revoir.
    Bises

    • Francoise dit :

      Oué, peut-être pourrons-nous de nouveau écouter ensemble le brame du cerf… bBsous, à bientôt. dés que je remonte sur Lyon et il va falloir que le fasse vite, le dentiste, le dermato, je n’en ai pas parlé, un truc qui m’inquiète un peu, le cardio et surtout un orthopédiste, je souffre toujours de la farcture de l’humérus, l’antépulsion reste toujours très limitée. Il faut me conseiller quelqu’un de compétent. L’hôpital de Die c’est fini, l’hôpital de Valence aussi, la médecine quetchuase a aussi ses limites, reste Lyon, Montpellier ou Paris.
      Bisous

  5. pierre dit :

    bonjour
    moi je trouves que ta coiffure te va plutot bien, + naturelle, la femme dans le vent
    a + pierre

    • Francoise dit :

      Quand même, quand même, ma petite-fille de 4 ans me passant la main dans les cheveux m’a dit »Babouchka il va falloir de faire une couleur, tu as des cheveux gris. Une de mes nièces, 25 ans, est allé m’acheter un truc de reconstituant pour cheveux… Mais ma petite soeur m’a dit « tu as bonne mine, on ne pensait pas te retrouver dans cet état », quant à ma fille elle m’a dit « Maman comment tu as fait comment pour tes cheveux », je précise que je ne devais avoir qu’un millimètre de cheveux gris, et bien je lui ai dit : première difficulté trouver le produit qui me convient », puis le charrier jusqu’à ce que je trouve un endroit qui convienne : hotel avec eau chaude. Parce qu’en plus tu te fais tes couleurs toute seule ? », bin oui, je les fais mieux moi-même que chez le coiffeur, même en France… Et puis la coiffeuse de Loja… Naturelle ? Oui mais coquette… Je te rapelle que je crois bien être la seule personne au monde à m’être épilée dans le désert du Sud lipez… Allez vieux loubard dis-moi les gâteaux portuguais ils sont bons ?
      Bisous

  6. Mylaine dit :

    Moi, je ne te dis rien, si, rentre vite on a besoin de toi.
    Bisous.

  7. François hennebert dit :

    J’ai bien senti tout le dépit de ne pas terminer le projet en allant à Ushuaia mais la vie ne laisse pas toujours le choix.
    Et puis avec ce que tu as accompli, tu n’as plus rien à prouver et j’espère connaitre celui ou celle qui pense que tu abandonnes pour lui en mettre une.
    Bon retour en France et mes souhaits les plus sincères pour la résolution de tes problèmes familiaux.
    Amicalement
    François

    Je suis à Tal tal à l’hôtel MiTampi et bien sur tout le monde se souvient de toi, en particulier Blanca qui m’a chargé de te passer le bonjour.

    Je suis aussi passé à l’hôpital et là aussi tu n’es pas passé inaperçu mais tu garderas sans à jamais le souvenir de cette solidarité avec des inconnus plus que ton séjour en ce lieu.
    Ma visite en ces lieux était pour une raison moins grave que la tienne : un chien m’a mordu à Antofagasta et je prends la précaution de faire les Cinq injections antirage.

    • Francoise dit :

      Merci François de tous tes commentaires. Une blessure de chien n’est pas forcemment anodine, avant de repartir je me fais vacciner contre la rage, même si là où je compte aller il n’y a pas de risque. J’ai adoré Antofogasta mais j’y suis arrivée dans l’autre sens. Dommage que l’on se soit « raté ». Le couple de « notre échappée belle » et moi (depuis leur arrivée sur le continent sud américain nous nous suivions mutuellement sur nos blogs) avons fini par nous rencontrer à El Calafate, au moment où j’avais le plus besoin d’être aidée, hasard ? Quant à Taltal, à part à l’hôpital où la plus dure épreuve fut de me retrouver totalement immobilisée (platre qui ne me permettait pas de poser le pied par terre, pas de béquille, pas de sonnette pour appeler, un fauteuil roulant qui ne rentre pas dans les toilettes ) sans rien mais ce que j’appelle rien, sans moyen de contact avec l’extérieur, les familles de patients m’ont aidée, ce qui m’a manqué le plus (en plus de la torture de la faim), tu vas rigoler, une brosse à dents… Donc à part l’hôpital j’y ai passé vraiment des jours heureux… Où es-tu ? Tu n’as pas un blog toi ?
      Bisous à toi

  8. Monica dit :

    Cette expedition dans cet univers de glace, restera surement un moment fort pour toi, abuela andine. Encore des photos magnifiques. Ce n’est que la fin tres provisoire de ton circuit en Patagonie. Tu es forte, determinee, invincible, une vraie gagneuse. Parfait pour la suite des evenements. A tres bientot. Besos

    • Francoise dit :

      Plein, plein de moments forts, des émotions difficiles à décrire, au Vénézuela une vieille dame m’a dit que j’étais une guerrière de la montagne, mais je ne suis pas invincible… Bisous à toi

  9. Enzo dit :

    Hola Chica !

    Tubize (Belgique) 2 heure du matin… je rentre de mon périple en Ecosse avec Corinne et la première chose que je fais après 15 jours d’abstinence internet est de visiter ton blog.

    Je lis ton article et je me dis « Ouf !!! « .

    Maintenant, je peux te le dire, après y avoir été à deux reprises, qu’Ushuaïa n’en vaut vraiment pas la peine.

    Lorsqu’on voyage à vélo, on y va pour une seule raison. Parce qu’on a besoin d’une limite, parce que l’on aurait envie de voyager ainsi toute sa vie et qu’il est très pratique d’arriver à Ushuaïa puisqu’il n’est pas possible d’aller plus bas.

    Tu n’as donc vraiment rien loupé en y allant pas.

    Je vais même te dire que les deux fois où j’y suis arrivé j’ai ressenti un très grand malaise…. qui a chaque fois duré plus d’un an.

    Et puis, c’est tout à fait toi. Du premier au dernier jour tu m’auras toujours surpris !
    Une vraie teigneuse !

    Maintenant, il ne me reste plus que les aventures de Jean-Luc pour m’occuper durant l’été et avec lui ce n’est pas drôle, il t’expédie 2000 m de dénivelé en une journée… un surhomme quoi ! (Coucou Jean-Luc).

    Que te vaya bien… Tigresssssa !!!!!!!

    • JANODOU dit :

      Hola Enzo
      Comment va ta santé ?
      Je suis actuellement à Macas la moche et je compte bien, si je peux, me rendre à Cuenca en camionnette.
      Un vrai régal que cette incursion en Amazonie, avec une nuit chez les « Indigiena ». Peut-être ma journée la plus marquante depuis Caracas.
      Bises à toi Françoise et à bientôt

      • Françoise dit :

        Moi aussi ce fut un vrai régal cette incursion en Amazonie, Enzo tu es malade ? Vous tous qui me suivaient l’aventure n’est pas finie, oui nous n’en somme qu’au 457 ème jour, la suite va venir…
        Bisou à toi Jean-Luc et à Enzo

    • Françoise dit :

      Salut Enzo
      T’as fait quoi ? Tu es malade ? Tu as bu trop de whisky ou tu as la turista après avoir bu l’eau de là-bas ? Ou alorst’es tout bleu (peur bleue après avoir rencontré un fantôme) ou bien le monstre du loch Ness t’as estropié ?
      Suerte y hasta pronto

    • Francoise dit :

      Le Jean-Luc c’est un surhomme, la tigresse elle est inquiète car sans nouvelles de toi depuis plusieurs jours et la phrase de Jean-Luc sur ta santé, vite, rassure-moi.
      Bisous

  10. Eric dit :

    Coucou Franny,

    quelle belle aventure que tu as mené à bien…
    j’ai lu quelques passages à des amis hier soir, ils sont restés sur le derrière…

    Gros bisou, je pense bien à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *